Inscrire à notre newsletter Newsletter
  • flag.america
  • flag.england
  • flag.netherlands
  • flag.germany
  • flag.france
Fabricant de tapis industriels
Fabricant de tapis industriels

Notrax® Tapis Ergonomique, Antifatigue et de Sécurité

Notrax® a créé plusieurs gammes de tapis modulaires et individuels pouvant être entièrement personnalisables et adaptés à toutes les conditions spécifiques de chaque entreprise. C’est également réduire la fatigue, augmenter la productivité et diminuer le risque de troubles musculosqueletiques pouvant occasionner des absences sur du long terme.  Les conditions et l’environnement de travail varient selon les entreprises et les industries. La planification d’un agencement effectif d’une usine peut augmenter l’efficacité et réduire les coûts. Les tapis individuels sont disponibles en différentes dimensions et ne  nécessitent d’aucune contrainte d’installation, ce qui est idéal pour des postes de travail individuels. Tous les tapis modulaires peuvent être utilisés en tant que tapis unique ou être assemblés en forme variées pour s’adapter à des zones spécifiques, autour de machines ou le long de lignes d’assemblages pour créer des zones de travail ergonomiques les plus efficaces et fonctionnelles possibles pour les travailleurs. 

Les tapis modulaires peuvent être facilement assemblés sur site selon toute forme et dimension, et également pour des configurations de mur-à-mur. Les tapis sont également conçus avec un système de grille et de lignes de découpe pour permettre une personnalisation rapide et facile. Ces possibilités de configuration sont des solutions sur mesure mises aux points par nos équipes de production.

En savoir plus des tous les tapis ergonomique, antifatigue et de sécurité Notrax®


Les bénéfices des tapis antifatigue

La manière dont un tapis antifatigue fonctionne est bien décrit dans un article qui fut publié en Avril 1999 dans le magazine “Occupational Health & Safety”. James M Kendrick écrit : “Les tapis antifatigue sont conçus pour faire osciller votre corps de façon naturelle et imperceptible, ce qui entraîne un subtil mouvement des mollets et des muscles des jambes. Cela facilite la circulation du sang et l’empêche de stagner dans les veines, combattant ainsi la principale cause de fatigue des employés.

Etre debout de façon prolongée sur des surfaces dures peut causer plusieurs problèmes. Tout d’abord, la position debout provoque la contraction des muscles, ce qui réduit la circulation du sang. Une douleur des muscles et des articulations en est la conséquence directe. De plus, une position debout de longue durée peut entraîner la pronation du ou des pieds ou un aplatissement excessif.  Si cela est simplement fatigant, ou même quelque peu douloureux, cela peut aussi causer des fasciites plantaires et d’autres sérieuses conséquences. Les douleurs lombaires sont les plus fréquentes chez les employés en position debout 4 heures par jour ou davantage.

Comme décrit par M. Kendrick, l’effet coussin d’air des tapis antifatigue permet des micromouvements continus des pieds ce qui minimise les accumulations de sang dans les jambes. Cela peut aller de pair avec le souhait d’empêcher les chutes et glissades. Les tapis peuvent aussi constituer une barrière contre le froid. Il y a de bonnes raisons de croire que la diminution de la fatigue entraîne une réduction des causes d’accidents et améliore l’efficacité au travail. Il y a moins de jours perdus pour cause de maladie, moins de demande de médication et une meilleure compatibilité avec les règles de sécurité et de santé.

Une trop grande souplesse ou élasticité cause une fatigue excessive car les muscles travaillent trop. Comparez cela à faire du jogging sur la plage comme illustration extrême de ce principe. Les tapis Notrax® sont d’une élaboration et d’un design spécifiques procurant un soulagement de la fatigue ce qui contribue à l’augmentation de la productivité et la satisfaction des employés.

 


Étude Sciéntifique

L’inconfort et la fatigue des membres inférieurs lors de longues périodes en position debout ou de marche est un problème souvent identifié mais rarement documenté. Des études plus anciennes comme celle de Morgora (1972) met en évidence l’incidence de la lombalgie qui est plus élevée chez les travailleurs qui se tenaient régulièrement debout pendant des périodes de plus de quatre heures et Bousseman et al (1982) mirent en lumière que la position debout est à long terme une cause directe de la douleur et de l'inconfort.

Des recherches ultérieures menées par le Dr Mark Redfern et Dr Don Chaffin au Centre pour l'Ergonomie, de l'Université du Michigan en 1988, et Paula Hinnen et Stephan Konz au Département du Génie Industriel, de l’Université de l’état du Kansas en 1994, ont observé la différence entre la position debout sur des sols durs par rapport aux sols mous. Ces deux études ont conclu que les tapis ont un effet significatif sur la fatigue et le confort dans différentes régions du corps.

Une Position Responsable

Le Professeur Redha Taiar (2011) de l’Université de Reims en France, a démontré les impacts de l’utilisation d’un tapis antifatigue sur le mécanisme humain dans un environnement professionnel. En observant des employés travaillant en position debout et en mesurant la pression de la voûte plantaire sur une longue période, Il a pu identifier deux causes de fatigue.

Cela implique une approche à deux niveaux en combattant les troubles musculo-squelettiques associés à une position debout sur du long terme.

Le Prof. Taiar a insisté sur le fait que “sans tapis, il y a un dysfonctionnement de l’équilibre de la personne qui peut causer des pathologies pouvant être Avec un tapis Sans tapis accrues par les tâches répétitives et autres contraintes professionnelles".

Un tel déséquilibre est néfaste pour le corps humain. L’utilisation de tapis antifatigue apporte un équilibre correct et une distribution uniforme entre les jambes droites et gauches. Les conclusions du professeur Taiar confirment que les douleurs sont considérablement réduites grâce à l’utilisation de tapis antifatigue, en comparaison à la situation initiale sans tapis.

 

Professeur Redha Taiar
Université Reims Champagne

 


La prévention des glissades et chutes

La prévention des glissades et chutes est habituellement le principal problème dans les milieux de travail humides et huileux. Elles sont responsables de 20 à 30% des accidents de travail pouvant entrainer de longues périodes d’arrêt de travail, ce qui a un effet direct sur la productivité puisque pour 30% des chutes, il en résulte plus de 21 jours d’absence.

Les glissades et les chutes sont à l’origine de 20 à 30% des accidents pouvant causer un arrêt de travail. Selon l’institut National de la Sécurité des Sols (National Floor Safety Institute) et le ministère du travail américain (U.S. Department of Labor), plus de 3 millions de travailleurs dans l’industrie agroalimentaire ont des accidents pour cause de chutes et de  dérapages chaque année. Ce qui correspond à un coût de plus de 2 millions de dollars par an, cette une dépense augmentant de 10% par an.

Et la plupart de ses glissades et chutes ne sont pas dues à des cordons d’alimentation ou des joints mais à la saleté et à l’accumulation de graisse sur le sol. Particulièrement dans l’industrie agroalimentaire, le plus grand problème est l’obligation d’avoir des sols lisses pour faciliter le nettoyage et la désinfection. Mais, “la présence d’eau, d’huiles végétales, de graisses animales, de sang, de farine et des déchets biologiques variés rendent les sols extrêmement dangereux et les chutes peuvent êtres sérieuses car les employés utilisent la plupart du temps des objets tranchants”, souligne Henri Saulnier, chef du département IET (Ingénierie des Equipment de travail) de l’INRS.

Selon cette étude, 50 % des accidents de travail peuvent être causés par le type de revêtement utilisé. Un simple lavage est insuffisant pour éviter que les sols ne deviennent glissants. Wildbrett & Sauer (1992) ont observé que des surfaces en contact avec, par exemple, des produits laitiers puis nettoyés s’encrassent. Ce phénomène, invisible à l’oeil nu, consiste en une accumulation de salissures résiduelles (protéines et graisse) dans les rugosités microscopiques du sol. Il faudrait donc sans cesse changer le revêtement pour assurer son efficacité contre les glissades.